La tiny house : la maison qui se déplace

La tiny House, construite à 100 % par du bois traité, fait partie des maisons écologiques, respectant l’environnement car il est biodégradable. Ce type de petite, voire très petite maison peut contenir tout le confort nécessaire. Son aménagement ressemble à celui des voiliers où on rencontre souvent des meubles pliables pour optimiser le moindre mètre carré. Ainsi, on peut très bien habiter toute l’année dans une mini-maison à remorquer. Pour compléter le système d’écologie apporter par la tiny House, le toit peut être recouvert par des capteurs photovoltaïques pour assurer le besoin en consommation énergétique du logement.

Alors, pour une tiny House qui servira de maison temporaire

La loi veut dire, par une habitation temporaire, qu’on habite la maison que 3 mois par an.

Une tiny house fait partie des habitations légères de loisirs. Il est transportable sur le plateau d’une remorque, ou par un camion grue. Ainsi, le propriétaire est obligé d’avoir un permis de conduire de catégorie suffisante pour pouvoir remorquer sa maison.

Vouloir l’implanter sur un terrain sur lequel on peut faire une construction ne vous engage qu’à faire une déclaration de travaux, pour une maisonnette de moins 20 m² au sol.

L’implantée sur un terrain non constructible peut assimiler la tiny house à une caravane.

Pour une tiny house qui servira d’habitation permanente,

D’abord il est nécessaire d’avoir une autorisation pour pouvoir y séjourner pour plus de 3 mois.

Pour une maison qui fera office d’habitation, plusieurs choix de sources énergétiques peuvent s’installer sur la mini-maison. Pour être auto-suffisant en matière d’énergie, le toit peut être recouvert en totalité par des capteurs photovoltaïques dite panneaux solaires. On peut également installer jusqu’à deux éoliennes.

Une maison permanente du type tiny house sur un terrain…

Implantée la tiny house pour une habitation permanente sur un terrain constructible : pas de problèmes. Seulement, il suffit au propriétaire de faire une déclaration de travaux pour une surface au sol d’intérieur ou égal à 20 mètres carrés. Comme c’est une construction sans fondation mais sur châssis roulant, le propriétaire peut demander un allègement des taxes locales.

Par contre vouloir implanter son tiny house d’habitation permanente sur un terrain non constructible amènera le propriétaire à se référer à la Loi ALUR de 2015 où il est indiqué que la compétence d’accepter ou de refuser l’implantation appartiendra à la mairie.

Pour pouvoir profiter des meilleurs côtés de son « mobile tiny house », garder à l’esprit d’acheter ou de faire construire des maisonnettes de largeur, de hauteur et de poids total entrant dans la catégorie de votre permis de conduire.

Le bus ou van aménagé : parfait pour les voyageurs
La maison container : faible impact environnemental