Le maison positive : produire plus d’énergie que sa consommation

Une maison positive est également appelée BEPOS ou Bâtiment à Énergie Positive. Ce sont des bâtiments dite à énergie positive c’est à dire qu’ils consomment peu et qu’ils subviennent à leurs consommations énergétiques. Ces bâtiments produisent, donc, plus d’énergie qu’ils ne consomment. Ces logements ne sont pas seulement écologiques, ce sont carrément des bâtiments économes. Certes, pour pouvoir utiliser très peu d’énergie, des investissements quelques part dans la construction existe. Comme toutes maisons écologiques, il faut installer des matériels très performant et qui tiennent la route pour plusieurs années.

Ainsi, comment sont construites ces maisons positives ?

D’abord, l’orientation doit être bien conçue pour profiter le plus possible de l’apport solaire, qui trouve son importance surtout en hiver. Le système d’une maison écologique est l’utilisation à son profit des énergies gratuites et renouvelables.

Ces constructions sont basées sur le principe de l’étanchéité mais ils ne sont pas labellisés comme les maisons type BBC ou les maisons passives. Les murs qui sont les enveloppes de la maison sont faits par des matériaux à bonne inertie thermique et sont bien isolés pour diminuer les charges d’énergie en chauffage.

Il est à noter que de point de vue écologie, la production en usine de ces maisons est bon pour l’environnement car permet une économie d’eau et une réduction des déchets produits sur le site d’implantation.

Les équipements nécessaires pour faire une maison positive

Une maison bien isolée est juste une simple maison écologique à basse consommation d’énergie s’il n’y a pas les équipements qui vont avec. C’est à cause de l’achat et de l’installation de ces équipements qui se doit d’être performant que le prix de ces maisons est assez cher de 10 à 15% par rapport aux maisons classiques.

Pour le confort dans l’hygiène de tous les jours, une chauffe eau solaire est la meilleure solution. Comme la consommation énergétique générale de ces maisons sont autour de 50 kWh /m² /an, le but d’une maison positive est de produire cette énergie par l’installation de capteurs photovoltaïques et /ou d’éoliennes ou de micro-éoliennes pour combler voire produire plus d’énergie.

Pour les maisons qui produisent plus d’électricité, ce dernier peut être vendu à des réseaux électriques.

Les autres avantages

Du point de vue fiscalité, il y a de l’avantage à avoir des maisons positives comme la possibilité d’avoir de crédit d’impôt ou également des éco-prêts à taux nul.

De plus, avec le temps, quand seront fini le goût amer de l’amortissement du prix de la maison, on fini par goûter le bon goût d’une maison qui rapporte de l’argent sans faire grand chose mais attendant la nature pour fournir assez d’électricité à revendre.

La maison bioclimatique : peu énergivore
La maison passive : très basse consommation énergétique