Découvrir des techniques utiles pour cultiver un jardin biologique

Des produits biologiques proviennent d’un jardin biologique. Une culture biologique est bénéfique pour la santé parce que les légumes sont de bonne qualité et en plus, le sol sera toujours fertile et sain. Pour cultiver un jardin biologique, il faut disposer quelques techniques comme réaliser une rotation des cultures, associer les plantes comme les légumes avec les cucurbitacées et favoriser la biodiversité. La méthode bio ou la technique de cultures simplifiées permet de moins troubler le sol du jardin, et cela avec l’accompagnement des matières organiques. Quelles sont ces techniques ?

Un jardin biologique : bien choisir son emplacement

En tant qu’un jardin biologique, l’emplacement est très important parce que si le sol de son jardin contient des éléments polluants, ce ne serait pas une culture biologique. Ces substances polluantes demeurent quelques années dans le sol et ainsi que la récolte de son jardin n’est pas à la qualité. De même, si l’emplacement de son jardin est placé dans un endroit qui contient des gravats ou d’autres décharges de sorte. Il est déconseillé aussi de placer son jardin biologique sur une fosse septique. Un jardin nécessite de l’eau, son emplacement devrait ainsi près d’un puits ou de la cuisine pour éviter de faire des kilomètres de va-et-vient pour l’arrosoir. Appliquer la technique de la permaculture est avantageux parce que ce mode de culture permet une agriculture à longue durée, mais qui ne fait pas souffrir le sol. Le jardin est considéré comme un écosystème, préserver ainsi des bonnes pratiques et son équilibre est une bonne manière de faire un potager biologique. Cet écosystème ou la biodiversité revient à l’interaction des êtres vivants et son environnement qui sont utiles à la culture. Alors, la biodiversité au sein du jardin est si importante.

Comment préparer le sol de son jardin pour une culture biologique ?

Une culture est dite biologique si les produits sont cultivés sans les résidus de pesticides, savoureux et n’affectent pas la santé. La base de celle-ci est le jardin. Donc, le sol de son jardin doit être bien préparé. Pour un jardin biologique, évitez les engrais chimiques et tentez d’utiliser les engrais verts. Ils sont : vesce, moutarde, phacélie, trèfle, … Ces engrais nourrissent le sol et ils empêchent la réapparition des herbes inutiles. Une technique telle que fertiliser son jardin biologiquement est d’incorporer les cendres de bois puisque ceux-ci sont riches en potassium et que le charbon de bois lutte contre les maladies cryptogamiques. Utilisez aussi le fumier de cheval ou de bovins ou de guanos qui sont très concentrés en azote. Le compost et le paillage sont idéals parce qu’ils sont composés d’une matière organique riche en azote et de matière plus carbonée et qui reviennent à humidifier le sol. Par ailleurs, il faut aérer le sol après avoir arraché les mauvaises herbes. Pour ce faire, utilisez une fourche bêche ou une grelinette pour ne pas trop déranger le sol et un aller-retour sans retourner en vaut la peine.

Associer les cultures et planter biologiquement

Dans un jardin biologique, l’association des plantes est importante pour le sol et pour les cultures. Faire cela évite l’apparition de parasites, de maladies et ainsi que les légumes sont délicieux. Pour échapper aux parasites, cultivez à proximité les carottes et les oignons, les carottes et les poireaux, l’aubergine et les haricots, les tomates et les ciboulettes, etc. Les cucurbitacées et les légumineuses peuvent s’associer. Par contre, les liliacées et les légumineuses ne devraient pas. Comme la tomate et les pommes de terre, carotte et menthe, haricot et ail, pomme de terre et aubergine, … Les fleurs sont aussi utiles dans le jardin de légumes parce qu’elles peuvent lutter contre les mauvaises herbes, repoussent les insectes nuisibles et attirent ceux qui sont utiles comme les fleurs capucines, les soucis, les œillets d’Inde et les tagètes. Pour une culture biologique, il faut bien choisir les semences biologiques. Pour les avoir, il faut acheter chez un semencier bio local. N’oubliez pas de faire une rotation parce que si cultiver une plante de la même famille, le sol risque de perdre ses substances spécifiques.

Installer un écosystème

L’écosystème est important dans un jardin biologique parce que certains animaux sont très utiles pour la reproduction. Comme les petits oiseaux et les abeilles, les batraciens, les mammifères, les reptiles. Fabriquez ainsi des nichoirs ou un vieux tas pour que les oiseaux puissent s’installer. Vous pouvez aménager une bûche pour les abeilles. La sauge attire les abeilles et ces abeilles sont nécessaires pour la pollinisation. En outre, ils se collaborent pour chasser les ennemies de culture comme les chenilles, les escargots, les pucerons, … Une petite mare est aussi utile pour accueillir des libellules et les batraciens. Aménagez un mur de pierre pour que les lézards et les crapauds soient attirés dans le jardin. Déposez un tas de feuilles pour attirer les hérissons. Si vous ne parvenez pas à capter des insectes utiles, vous pouvez en commander comme les aleurodes.

Pour quelles raisons choisir un poêle à granulés ?
Pourquoi opter pour le bois comme solution de chauffage ?